Interview — Manon C., Cheffe de publicité beauté

Cosmétique, marketing et publicité

Manon C. — Chef de Publicité Beauté & Luxe

Manon C. a cumulé de nombreuses expériences dans le secteur de la beauté. Elle a travaillé dans la distribution web pour un géant du e-commerce dans le domaine de la parfumerie et de la cosmétique, puis a passé 5 années à travailler en agences de publicité sur Paris, pour des clients dans le secteur de la beauté ou du luxe. C’est pourquoi aujourd’hui elle a développé cette affinité très forte avec cet univers dont elle connait les secrets et les coulisses.
Nous avons parlé de son rapport avec les marques de cosmétiques et de ses routines de soins qui ont évoluées au fil du temps.

Bonjour Manon, peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Manon, j’ai 27 ans. J’habite actuellement à Marseille, j’ai travaillé quelques années à Paris dans la communication et la publicité.

Quelle est ta relation personnelle avec la beauté ?
J’ai toujours eu un rapport assez évident avec l’univers de la beauté. Ça a commencé petite quand j’ai voulu commencer à reproduire les gestes beauté de ma mère, que j’ai ensuite adaptés à mes envies et mes besoins. J’ai toujours eu un pied dans le monde de la beauté, que ça soit personnellement ou professionnellement. C’est aussi étroitement lié à ma personnalité : j’ai toujours aimé les textures au sens large du terme, depuis enfant. Je me suis souvent amusée à faire des associations, par exemple des mélanges de produits aqueux avec des poudres. J’ai toujours aimé toucher, sentir et m’appliquer des choses sur le corps, le visage et les cheveux. Aujourd’hui je le fais évidemment de façon plus réfléchie.

« J’essaie le plus de possible de consommer des produits naturels, avec des compositions clean, des packaging responsables, sans ingrédient nocif pour mon corps et pour la planète. »

En tant que « bêta-testeuse » des produits CLARIFICATION, tu connais bien la marque et ses valeurs. Qu’est-ce que tu aimes le plus ?
La suppression de tout ce qui est superficiel dans les formules et le fait de se concentrer sur l’essentiel.
Et aussi la cohérence dans le nom, le packaging, l’application, la composition. Pour une marque naturelle, sans agents chimiques ni conservateurs, il y a un parti pris sensoriel qui est très travaillé. Je trouve que ce sont des beaux objets à avoir dans sa salle de bain. Qui plus est, agréables et pratiques à utiliser.

Quel est ton produit CLARIFICATION préféré ?
La Poudre Éclat — Exfoliant Visage CLARIFICATION.
Elle a une odeur très agréable de « petit-déjeuner » qui est très réconfortante. Et il rend la peau douce sans agresser, contrairement à un gommage à grains épais. Je trouve également qu’il se rince très facilement.

Quels sujets dans l’industrie cosmétique auraient selon toi besoin d’une clarification ?
J’aimerais bien qu’il y ait une clarification sur les ingrédients utilisés, parce qu’on ne connait souvent pas les termes scientifiques employés. C’est difficile de lire les étiquettes aujourd’hui si on n’a pas de bagage en chimie. Je trouve également difficile lorsqu’une marque proclame par exemple la présence dans un produit de 90% d’ingrédients d’origine naturelle, de comprendre quels sont les ingrédients restants et quel est leur rôle, même si certaines applications mobiles aident un peu à traduire.
Je souhaiterai aussi y voir plus clair dans l’utilisation des différents labels, qui sont de plus en plus nombreux.

« J’aimerais bien qu’il y ait une clarification sur les ingrédients utilisés, parce qu’on ne connait souvent pas les termes scientifiques employés. »

Quelle est ta routine beauté le matin ?
J’applique un sérum à l’acide hyaluronique et une crème légère. Si je trouve mes cheveux un peu plats et ternes à cause du sébum, j’utilise un shampoing sec. La Poudre Volume Shampoing Sec CLARIFICATION me plaît beaucoup, elle apporte juste le volume qu’il faut et rend les cheveux plus brillants.

As-tu récemment modifié ta routine d’hygiène-beauté ?
Mes routines ont changé parce que ma peau a évolué et n’est plus la même qu’avant. Aussi en fonction des saisons, j’adapte un peu mes soins pour qu’ils correspondent à mes besoins du moment. Maintenant lorsque j’ai une routine, je m’y tiens. Je m’achète un nouveau produit seulement lorsque que j’ai fini l’ancien. Alors qu’avant, j’avais tendance à avoir énormément de produit (une dizaine en même temps), et à alterner en fonction de mes humeurs. Le problème c’est que beaucoup se périmaient et finissaient à la poubelle avant d’être terminés.

As-tu vécu une transition de routine beauté ?
Je n’ai pas vraiment vécu de « transition », j’ai toujours utilisé simultanément des produits « traditionnels » et des produits « naturels ». En revanche, en me tournant vers la naturalité et le zéro déchet, il y a selon moi parfois un côté un peu déceptif en termes de textures, d’odeur, de packaging… on ne retrouve pas toujours les mêmes émotions ou sensations qu’avec certains produits haut de gamme ; où là, il y a un vrai travail sensoriel ou visuel qui est fait autour du produit. C’est la raison pour laquelle selon moi certaines personnes n’arrivent pas à franchir le cap des produits sains : le produit n’est pas assez attirant par rapport aux grands laboratoires pharmaceutiques ou beauté, qui eux accordent un budget important à la communication, au packaging, à la texture et aux parfums. Mais il se trouve qu’aujourd’hui l’image luxueuse est moins convaincante qu’avant, dû aux nouvelles exigences et aux nouveaux critères de sélection des consommateurs.

« Il est difficile de lire la composition des produits aujourd’hui si on n’a pas de bagage en chimie. »

As-tu un objectif personnel à atteindre pour améliorer ta consommation de soins ?
J’essaie le plus de possible de consommer des produits naturels, avec des compositions clean, des packaging responsables, sans ingrédient nocif pour mon corps et pour la planète.

As-tu aujourd’hui la même relation avec les marques (par rapport à il y a 5 ans par exemple) ?
Je dirai que ma relation avec les marques de beauté a évolué au cours de ma vie. Adolescente j’avais foi seulement en ce que recommandaient les magazines ou les publicités qui passaient à la télévision. C’est normal ; aujourd’hui j’ai plus de connaissances sur les compositions, les produits toxiques ou néfastes pour l’environnement ou pour nous-mêmes. Du coup, j’essaie aujourd’hui d’acheter en ayant plus conscience de mon choix sans forcément prendre au mot ce que raconte une marque. On pourrait parler d’une certaine méfiance ; mais cela ne concerne pas seulement les produits de beauté malheureusement. C’est compliqué de s’y retrouver, surtout avec l’ascension du greenwashing ces dernières années. Les messages sont tellement souvent détournés, qu’il est difficile de dissocier le vrai du faux si on n’a pas un minimum de connaissances : que ça soit d’un point de vue chimique (en termes de composition de la formule du produit) ou en termes d’éthique, savoir ce qui se cache vraiment derrière ces industries-là.

Qu’évoque le mot « CLARIFICATION » pour toi ?
Purifier sans agresser.



Son coup de cœur : 
La Poudre Éclat — Exfoliant Visage

La Poudre Eclat

      Laisser un commentaire

      Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés